Elles sont les “grands témoins” des questions d’empowerment et de changement de société. Elles sont journalistes, chercheures ou artistes. Lors du W(e)Talk Event, elles accompagnent et présentent les modèles féminins, elles partagent un peu de leur lumière avec nos intervenantes et notre événement. Ce sont nos huit ambassadrices.

Nous avons le plaisir de vous présenter l’une de ces femmes qui se joignent à nous cette année :

Clémence Bodoc

Clémence Bodoc est auteure, journaliste, principalement pour le site madmoiZelle.com. Elle écrit sur la politique, les sujets de société et le sport. L’égalité, l’investissement dans la vie citoyenne et les initiatives inspirantes sont ses sujets phares. Vivre mieux, ensemble, dans un monde plus doux, c’est son objectif et elle y consacre toute son énergie (débordante).

Pourquoi je soutiens le W(e)Talk Event ?

“C’est Fabrice Florent, le patron-fondateur de madmoiZelle.com, qui avait découvert la campagne de financement participatif de la première édition de W(e) Talk, en 2014, sur la plateforme Ulule : « Tiens regarde, toi qui cherche des modèles féminins à mettre en avant, regarde ça ! ». J’ai vu, j’ai lu, j’y suis allée, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai été touchée, séduite, inspirée.

Mais ou étiez-vous ? Pourquoi c’est pas vous qu’on voit en couverture des magazines, sur les plateaux des JT, pourquoi c’est pas votre voix qu’on entend dans les émissions de radio, partout, tout le temps ?

Ces voix, elles m’ont terriblement manqué en grandissant : je n’avais pas sous les yeux, à portée de clic ou de poignée de mains, des exemples de femmes s’étant frayé un chemin à travers l’avenir que je voyais truffé d’obstacles et d’embûches.

Et encore, j’ai compris assez rapidement que je n’étais même pas parmi les plus à plaindre dans cette société ! C’est pourquoi je soutiens activement les initiatives positives, peu importe leur domaine, tant qu’elles contribuent à rendre visible, à donner une voix à toutes celles que l’on n’entend pas ou trop peu.

Je suis extrêmement fière d’être l’une des ambassadrices de cette 3ème édition de W(e) Talk, le 21 mai 2016. Je garde un souvenir vif et ému des deux premières journées : ce qui me frappe à chaque fois, c’est combien le parcours de ces femmes leur semble naturel et « normal » à les écouter… Certaines ne réalisent pas qu’aux yeux d’autres, elles ont déplacé des montagnes. Et c’est peut-être ça, le secret de leur réussite, celui dont nous devrions tous-tes nous inspirer, l’idée de cette fameuse citation de Mark Twain, que je vais me permettre de féminiser pour l’occasion : « elles ne savaient pas que c’était impossible, alors elles l’ont fait ».

C’était aussi le thème de l’édition 2015 : « elles réinventent leur monde ». Il y avait cette idée de dépasser ce qu’on a dans les mains et devant les yeux pour sortir du cadre, décidément trop étroit pour les femmes en général, a fortiori pour celles qui cultivent les ambitions.

En 2016, W(e) Talk inspire à dépasser les discours pour prendre les choses en main, en appelant sous les projecteurs « les artisanes du commun » : « elles font ensemble pour un autre demain ».

Je n’aurais pas choisi une autre bannière pour rassembler les bonnes volontés et les ambitions de changement, en cette année 2016 : personne ne construira le monde de demain à notre place, et c’est avec une immense fierté, beaucoup d’humilité et d’admiration, que je présenterai l’une de ces artisanes le 21 mai prochain, l’une de celles qui construisent un avenir plus juste, plus inclusif, plus durable, en un mot : un monde meilleur.

En espérant que ces parcours, ces projets, ces personnes vous inspirent autant qu’elles m’ont inspirée ces trois dernières années !”

Share This
LOGO WE TALK RVB

Découvrez notre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités de nos événements et de la communauté W(e)Talk !

Vous êtes inscrit-e, merci et à bientôt !